Engagée Com’… Camille Pégol

Entretien avec Camille Pégol, responsable des réseaux sociaux du SGA
Facebook
Twitter
LinkedIn

C’est dans les méandres de l’Ecole militaire à Paris que j’ai fait la connaissance de Camille Pégol, aujourd’hui à la tête des réseaux sociaux du Secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées. Jeune femme passionnée et ambitieuse, Camille a l’enthousiasme communicatif et l’esprit combatif.

Bonne lecture de cette nouvelle édition #EngagéeCom avec Camille Pégol !

#1 Bonjour Camille, quel est ton parcours ? Comment es-tu tombé(e) dans le bain de la communication ?

Je m’appelle Camille et je suis responsable des réseaux sociaux du Secrétariat général pour l’administration (SGA) du ministère des Armées. 

Après avoir validé ma licence professionnelle de journalisme, spécialité radio, je me suis orientée vers un master 2 en apprentissage « Culture et métiers du web ». En 2e année de licence, j’avais participé à l’exercice Coalition en partenariat avec l’Ecole de Guerre de Paris. J’y avais rencontré des personnes qui m’ont permis de réaliser mon stage de troisième année au SIRPA Terre. Mes collègues m’avaient rappelée peu de temps après pour me dire qu’ils ouvraient un poste en apprentissage… qui tombait à pic avec mon entrée en Master ! Deux ans plus tard, mon Master en poche et une expérience incroyable au sein de l’armée de Terre qui reste gravée dans ma mémoire, j’ai été recrutée comme community manager à la DICoD*. Désireuse de progresser et ambitieuse, j’ai postulé deux ans plus tard auprès de la direction pour devenir rédactrice en chef numérique lorsque l’occasion s’est présentée. Une expérience dense et enrichissante dont je retiens notamment un apprentissage solide du management. La directrice de la mission communication du SGA a alors frappé à ma porte deux ans et demi plus tard. J’ai accepté de rejoindre l’équipe dans laquelle je m’épanouis aujourd’hui !

Ce choix de la communication institutionnelle s’est finalement offert à moi de manière assez naturelle parce qu’il a suivi le chemin de mon parcours étudiant et parce qu’il correspond à mes valeurs familiales et personnelles. A l’origine, je voulais être journaliste, mais j’ai finalement découvert à travers la communication institutionnelle un sens de l’engagement différent et passionnant !

#2 Quels sont tes enjeux au quotidien en tant que responsable des réseaux sociaux du SGA ? 

La mission communication conduit la communication du SGA du ministère des Armées, y compris des directions, délégations et services qui la composent. Elle agit sur toutes ses composantes : communication institutionnelle, de produit/service ou événementielle.

En tant que responsable des réseaux sociaux du SGA, ma mission est de :

  • coordonner l’ensemble des productions destinées aux réseaux sociaux, en application de la ligne éditoriale et de la directive de communication ministérielle ;
  • piloter et coordonner l’activité des community managers de la mission communication (SGA, Civils de la Défense, Service d’infrastructure de la Défense, Défense mobilité, Armées jeunesse…).

Pour mener à bien cette mission, je travaille en étroite collaboration avec les membres du pôle contenus et les chefs de projets, dans le respect des processus de la mission et des échéances fixées.

Les réseaux sociaux @SGA du ministère des Armées (sur LinkedIn) et @SGArmées (sur Twitter) étant tout récents, la difficulté réside dans le fait de les faire connaître et de monter en puissance alors que l’écosystème digital est déjà saturé. Mais notre ligne éditoriale claire et unique nous permet de nous démarquer et de monter doucement mais sûrement en puissance !

#3 Quels sont les grands rendez-vous du SGA pour l’année à venir ?

Les 60 ans ! Cet anniversaire n’est pas uniquement tourné vers le passé mais aussi une occasion de porter un discours positif et fort sur la « raison d’être » du SGA et de l’illustrer par des réalisations.

La devise du SGA est d’ailleurs : « Ensemble, en action, au service de la Défense ».

Pour célébrer cet anniversaire, un programme a été mis en place avec notamment les « bougies d’anniversaire » : chaque direction définit une date emblématique pour organiser sa séquence anniversaire. Les objectifs : valoriser une action ou expertise auprès des armées et services, fédérer les équipes et renforcer la cohésion interne, associer les interlocuteurs privilégiés au sein des armées. 

Plusieurs événements tout au long de l’année sont également labellisés 60 ans, comme les 30 ans du programme Life, Avec nos blessés, JEP 2022, 20km de Paris…

Nos objectifs cette année sont notamment de valoriser les directions du SGA, fédérer et renforcer la fierté d’agir au service des armées, en soutien des actions opérationnelles et d’être porteur des grandes politiques publiques. 

#4 Quel état d’esprit doit avoir un communicant pour interagir de façon efficace avec l’ensemble des acteurs ?

Il me semble évident qu’un communicant doit être passionné. Passionné par sa spécialité de communicant, mais aussi par l’entité pour laquelle il travaille. 

Par exemple, je ne me serais pas vue au SGA à mes débuts au ministère. A 24 ans, j’avais la fougue des débuts, j’adorais travailler pour l’armée de Terre et ses sujets très « ops »**, tout terrain, ceux qu’on appelle « attractifs » pour l’internaute. Mais en évoluant dans le milieu de la Défense, en mûrissant, on découvre un univers beaucoup plus complexe et vaste. 

Aujourd’hui, œuvrer à faire connaître le SGA et ses multiples ressources est un véritable honneur. Un défi au quotidien parce que les sujets sont très institutionnels et variés, mais c’est ce qui fait son unicité. Avec 7 directions (DAF, DRH-MD, DAJ, DTIE, DMCA, DSNJ, DCSID), 2 délégations (DTPM, DES), un collège des inspections et de l’audit interne et une agence ministérielle de gestion à faire connaître au quotidien, on ne s’ennuie jamais au SGA ! 

Un communicant doit être également curieux : la transformation digitale ne s’arrête jamais. Le secteur de la communication est aujourd’hui en constante évolution. Plusieurs prérequis sont nécessaires pour bien communiquer, toucher la cible, se démarquer. Être attentif aux dernières tendances, au monde qui nous entoure, à ce qui se dit sur les réseaux sociaux et dans les médias… toute cette curiosité « digitale » est impérative.

Et enfin, l’esprit d’équipe, la cohésion, sont indispensables à mon sens. Il est quasiment impossible de travailler seul sur un sujet dans le secteur de la communication, par essence même de ce mot !

Réunions, brainstorming, discussions autour d’un café pour se tenir à jour des différents événements et projets de chacun… Toutes ces actions permettent de décupler l’inspiration et les actions de communication. Le travail d’équipe est une source d’épanouissement et il s’avère souvent être un levier de performances, indispensable pour atteindre ses objectifs. Comme disait mon ancienne cheffe : « Il faut savoir faire avec les forces et les faiblesses de chacun » !

#5 Selon toi, l’influence d’une organisation passe-t-elle par l’engagement de ses collaborateurs ? 

Oui, j’en suis persuadée ! Ce qu’on appelle l’employee advocacy (« salarié ambassadeur ») me semble indispensable aujourd’hui. C’est notre prochaine étape au SGA Com, maintenant que les réseaux sociaux sont bien installés dans le paysage digital Défense. Nous cherchons à mettre en place une stratégie, un programme d’employee advocacy pour embarquer notre personnel SGA, le meilleur promoteur qui soit pour faire connaître nos thématiques et métiers. Il participe à déployer le taux d’engagement en quelques clics seulement grâce à une communauté individuelle que nous ne pourrions pas toucher sans eux.

Evidemment, ce n’est pas une mince affaire. On parle encore beaucoup de « Grande muette » pour évoquer les Armées ! Pour mettre en place cette stratégie, il va falloir motiver et former nos agents. Cette stratégie doit s’établir sur la base du volontariat afin de transmettre des messages authentiques par des personnes enthousiastes. Tout l’intérêt de ce défi sera de leur montrer en quoi participer à l’employee advocacy peut être une source de valorisation : nouvelles compétences acquises, expérience positive qui place l’agent comme expert dans son domaine ou encore meilleure reconnaissance au sein de l’entité. 

Il faudra aussi impérativement que les volontaires soient à l’aise avec les réseaux sociaux, ce qui n’est pas encore le cas pour beaucoup de nos agents. 

Bref, un nouveau défi s’offre à moi ! 

#6 #BoîteàOutils du communicant : ton Top 3 des outils dont tu ne peux te passer !

1- Google agenda : indispensable pour la gestion d’équipe, cohérence, suivi édito pour toute l’équipe RS***.

2- Agenda perso pour to do list quotidienne : indispensable pour l’organisation personnelle qui rejaillit ensuite sur les équipes.

3- #CaféCohésion : 1 jeudi matin sur deux. Indispensable pour entretenir les liens, connaître les dossiers en cours de tout le monde, alimenter l’esprit d’équipe, rire, partager…

#7 Si tu avais un mot à partager à des lecteurs désireux de s’engager sur la voie de la communication, quel serait-il ?

Une légende amérindienne me tient particulièrement à cœur, tant dans ma vie personnelle que professionnelle : 

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.

Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : ‘Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !’

Et le colibri lui répondit : ‘Je le sais, mais je fais ma part’ ».

*Délégation à l’information et à la communication de la Défense.

**Dans le jargon militaire, « opérationnel ».

***Réseaux sociaux.

 

Avec le blog Engagés Com’, découvrez le parcours de communicants évoluant dans l’environnement de la défense et de la sécurité. Issus de l’administration, du monde associatif ou encore, du secteur privé, ces communicants, jeunes et plus expérimentés, ont en commun la passion de l’Engagement. Leur mission ? Valoriser les actions des autres, trouver les mots justes pour créer des émotions, parfois agir pour protéger l’image de leurs dirigeants et de leur organisation, tout en restant toujours à l’affût des conversations… Merci à eux d’avoir accepté de témoigner !

EngageCom-FabienHerbert
Témoignage

Engagé Com’… Fabien Herbert

Aucun doute : ce que j’apprécie chez les gens, c’est leur capacité à croiser leurs expériences professionnelles et bénévoles pour bâtir un parcours unique, en phase avec leurs aspirations. En avant pour un nouveau témoignage #EngagéCom avec Fabien Herbert !

Lire la suite »
Louis Dubouis nous partage son expérience de responsable de la communication au sein d'associations de défense.
Témoignage

Engagé Com’… Louis Dubouis

C’est dans le cadre de mon engagement associatif chez les Jeunes IHEDN que j’ai eu l’opportunité de rencontrer Louis Dubouis, alors en charge de la communication au sein de la Fédération des associations de défense jeunes ATLAS.

Lire la suite »